“J’ai visionné une de vos émissions: “Le véritable test”, avec le Pasteur Paul Scalliet. Quand il explique la mort, il dit: “Si le souffle de vie se sépare du corps, l’âme n’existe plus.” Erreur!!! Je ne suis pas d’accord, ou alors rectifiez-moi. J’ai lu dans Ezéchiel 18:4; “Voici, toutes les âmes sont à moi…” À la mort, l’âme retourne à Dieu notre créateur. L’âme va soit au ciel, soit en enfer. Je ne pense pas que les âmes des défunts non sauvés soit tranquillement en train de “dormir””

– Daniel, Belgique

 

Cher ami,

Merci de votre réaction à notre émission récente concernant ce qui se passe après la mort. Ce que vous exprimez correspond bien à la pensée majoritaire, celle qui a été véhiculée depuis des siècles dans la plupart des religions, y compris dans le christianisme en général : à la mort, l’âme se sépare du corps et va vivre, soit auprès de Dieu, soit dans un lieu de tourments. On a aussi imaginé un «entre deux», le purgatoire….

 

Malheureusement, avec tout le respect que j’ai pour ceux qui croient cela, je ne trouve aucun support à cette vision de la mort dans la Bible. Au contraire, la Bible toute entière insiste sur le fait que la seule solution à la mort est la résurrection, c’est-à-dire la création par Dieu d’un nouveau corps (glorieux, incorruptible) pour ses enfants, au dernier jour, lors du retour du Christ. Lisez tous les textes de l’Ancien et du Nouveau Testament relatifs à l’espérance et vous verrez qu’ils sont liés à la résurrection, pas à l’immortalité de l’âme. Je vous laisse ci-dessous quelques textes qui me semblent clairs à ce sujet.

 

–          Esaie 26.19

–          Daniel 12.1,2

–          Jean 5.28,29

–          1 Thessaloniciens 4.13-18

 

Si vous souhaitez une étude complète de ce sujet, avec tous les textes bibliques relatifs à la mort et à l’au-delà, nous pouvons vous faire parvenir gratuitement un excellent document que nous produisons.

 

En ce qui concerne le texte d’Ézéchiel 18.4, vous relevez avec justesse que Dieu dit : «Toutes les âmes sont à moi.»  Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Dans le contexte du passage en question, le mot «âme» est synonyme de «vie personnelle», comme dans beaucoup d’autres passages de la Bible. La vie, la personne de tous les hommes est entre les mains de Dieu, voici ce que signifie ce passage. D’ailleurs, dans le même verset, la suite du texte dit : «L’âme qui pèche, c’est celle qui mourra»… Donc, l’âme n’est pas immortelle !! En fait, quand elle meurt, la personne humaine (son âme) meurt tout entière. Encore une fois, seule la résurrection apportera la vie éternelle aux enfants de Dieu, et le jugement aux réprouvés.

 

Loin d’être une mauvaise nouvelle, cette vision biblique de la mort et de l’au-delà fait partie intégrante de l’Évangile.

 

Elle nous rappelle notre condition humaine mortelle, entièrement mortelle à cause du péché.

Mais elle nous rappelle aussi que Dieu est immortel et que sa puissance créatrice peut redonner la vie, même à ceux qui sont morts.
Il le fera pour tous ses enfants en même temps, au dernier jour, lors de l’établissement de son Royaume éternel.

Préparons-nous avec confiance  pour ce grand Jour !

 

Je me tiens à votre disposition si vous avez des remarques ou des questions, suite à mon message.

Que Dieu vous bénisse !

 

Bien amicalement,

 

Rémy BALLAIS