Prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, convaincs, reprends, exhorte, avec toute patience et en instruisant. 2 Timothée 4:2.

La capacité de prêcher est un talent qui devrait être cultivé avec sagesse. De tous les dons que nous avons reçus de Dieu, aucun ne représente une plus grande bénédiction que celui-là. Avec la voix, nous pouvons convaincre et persuader; avec elle, nous louons et nous prions Dieu; et avec son aide, nous partageons avec les autres l’amour du Rédempteur. Aucune parole ne doit être prononcée de façon hasardeuse. Aucun discours négatif, aucune conversation frivole, aucune suggestion impure ni aucune plainte chagrine ne s’échapperont des lèvres du disciple du Christ.
L’apôtre Paul, écrivant sous l’inspiration du Saint-Esprit, déclare: “Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole malsaine.” Ephésiens 4:29. Une parole corrompue ne représente pas seulement des propos vils. Elle traduit l’expression de pensées subversives s’opposant aux saints principes et à la religion pure et sans tache. Elle inclut des insinuations impures ainsi que des suggestions faites sous le couvert du mal. A moins que l’on y résiste instantanément, celles-ci nous conduiront à un grand péché.
Devant chaque famille, devant chaque chrétien est placé le devoir de barrer la route à de tels discours corrupteurs. Lorsque nous sommes en compagnie de ceux qui tolèrent un discours aussi léger, il est de notre devoir de changer de sujet de conversation pour autant que cela soit possible. Avec l’aide de la grâce de Dieu, nous devrions tenter d’introduire des propos ou d’aborder un sujet qui canalisera la conversation dans une direction plus profitable.
Nos propos devraient être des paroles de louange et de reconnaissance. Si l’esprit et le cœur sont remplis de l’amour de Dieu, cela sera manifeste dans nos conversations. Nous n’aurons aucune difficulté d’y introduire ce qui enrichit notre vie spirituelle. De grandes pensées, de nobles aspirations, une perception claire de la vérité, des objectifs altruistes, la recherche ardente de la piété et de la sainteté porteront des fruits par des paroles qui révèlent la nature du trésor qui se trouve dans notre cœur. Quand le Christ est ainsi révélé par nos propos, nos paroles acquièrent la puissance de lui gagner des âmes. Nous devrions parler du Christ à ceux qui ne le connaissent pas. Nous devrions agir comme le Christ. Où qu’il fût, dans la synagogue, sur les chemins, dans une barque à quelques pas du rivage, au milieu d’une fête avec les pharisiens ou à la table du publicain, il s’adressait aux hommes en leur parlant de ce qui pouvait les conduire à une vie plus élevée.