Et vous n’avez pas reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte, mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba! Père! Romains 8:15.

L’œuvre de sanctification commence dans le cœur et nous devons avoir une relation avec Jésus telle qu’il puisse nous façonner à son image. Nous devons nous vider du moi. Mais les idoles occupent tant de place dans le cœur de beaucoup de croyants que le Rédempteur du monde ne peut y demeurer! Le monde retient le cœur des hommes captif. Ceux-ci consacrent leurs pensées et leurs attachements à leurs affaires, leur position sociale, leur famille. Ils tiennent à leurs opinions et à leurs propres voies, qui deviennent pour eux des idoles. Mais nous ne pouvons nous soumettre ainsi au moi, nous accrochant à nos idées et à nos cheminements, en excluant la vérité divine.
Il faut nous débarrasser du moi. Encore que cela ne suffise pas. Car lorsque nous aurons renoncé à nos idoles, le vide ainsi créé devra être comblé. Si le cœur est laissé désert et le vide tel quel, nous nous retrouverons dans le cas de l’homme dont la maison avait été vidée, balayée et astiquée, mais sans personne pour l’occuper. L’esprit mauvais invita sept autres esprits plus méchants que lui-même et ils entrèrent et y habitèrent. L’homme se retrouva dans un état pire qu’auparavant.
Peut-être avez-vous l’impression que le ciel ne vous agrée pas. Peut-être dites-vous: “Je suis né avec cette tendance mauvaise et je ne parviens pas à la vaincre.” Mais notre Père céleste a tout prévu pour que vous soyez capables de vaincre vos mauvaises tendances. Vous devez vaincre, puisque le Christ a déjà vaincu pour vous. Il a dit: “Le vainqueur, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.” Apocalypse 3:21. C’est le péché qui mit en danger la famille humaine. Or, avant même la création de l’homme, Dieu avait prévu que, si ce dernier tombait, Jésus se sacrifierait pour lui, deviendrait son refuge et lui apporterait la réconciliation. Car le Christ était “l’Agneau immolé dès la fondation du monde.” Apocalypse 13:8. Il est mort sur le calvaire pour que les hommes puissent vaincre leur tendance naturelle à pécher.
On pourrait se demander: “Ne pourrais-je agir par moi-même?” On ne peut faire cela et entrer dans le royaume des cieux. Il n’y a pas de place là-haut pour ceux qui marchent selon leurs propres voies. […] Celles-ci doivent se fondre dans les desseins de Dieu.