Et que dirais-je encore? Car le temps me manquerait si je passais en revue Gédéon, Barak, Samson, Jephté, David, Samuel et les prophètes qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions, éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l’épée, reprirent des forces après avoir été malades, furent vaillants à la guerre et mirent en fuite des armées étrangères. Hébreux 11:32-34.

La foi, c’est la confiance en Dieu. C’est croire qu’il nous aime et qu’il sait ce qui est bien pour nous. Ainsi, la foi nous conduit à choisir son chemin plutôt que le nôtre. A la place de notre ignorance, elle accepte sa sagesse; à la place de notre faiblesse, elle accepte sa force; à la place de notre péché, elle accepte sa justice. Notre vie elle-même est déjà sienne. La foi reconnaît son autorité et accepte sa bénédiction. La vérité, la droiture et la pureté se révèlent être le secret du succès dans l’existence. C’est la foi qui nous met en possession de ces vertus.
Toute impulsion et toute aspiration valable est un don de Dieu; la foi reçoit de Dieu la vie qui peut seule produire une véritable croissance et une authentique efficacité. {VRP 196.3}
Il convient de préciser la manière dont s’exerce la foi. A chaque promesse de Dieu correspondent des conditions. Si nous voulons accomplir sa volonté, sa force devient nôtre. Quel que soit le don qu’il promette, sa puissance accompagne la promesse elle-même. “La semence, c’est la parole de Dieu.” Luc 8:11. Aussi sûrement que le chêne est enfermé dans le gland, aussi sûrement le don de Dieu est enfermé à l’intérieur même de sa promesse. Si nous recevons la promesse, nous possédons le don.
La foi qui nous rend capables de recevoir les dons de Dieu est elle-même un don. Une certaine mesure de foi est offerte à chaque être humain. Elle se développe si elle s’exerce en s’appropriant la parole de Dieu. Pour faire croître notre foi, nous sommes invités à la mettre le plus souvent possible en contact avec la parole.
En étudiant la Bible, le chercheur sera amené à découvrir la puissance de la parole de Dieu dans l’œuvre de la création. “Car il dit, et (la chose) arrive; il ordonne, et elle existe.” Psaumes 33:9. Il “appelle à l’existence ce qui n’existe pas”. Romains 4:17. Car, lorsqu’il les appelle, elles existent.