Bien-aimés, ne soyez pas surpris de la fournaise qui sévit parmi vous pour vous éprouver, comme s’il vous arrivait quelque chose d’étrange. Au contraire, réjouissez-vous de participer aux souffrances du Christ, afin de vous réjouir aussi avec allégresse lors de la révélation de sa gloire. 1 Pierre 4:12, 13.

L’opposition que nous rencontrons peut se transformer en bienfait. Si elle est bien supportée, elle nous permet de développer des qualités qui, sinon, n’existeraient pas. La foi, la patience, la longanimité, un esprit tourné vers le ciel, la confiance en la providence et une sympathie sincère pour les égarés naissent des épreuves bien acceptées. Telles sont les grâces de l’Esprit: elles voient le jour, s’épanouissent et portent du fruit dans les épreuves et l’adversité. La douceur, l’humilité et l’amour croissent toujours sur des plantes chrétiennes. Lorsque la parole tombe sur des cœurs bons et honnêtes, l’âme endurcie se soumet et la foi, en se saisissant des promesses de Jésus et en s’appuyant sur lui, triomphe. “Et voici la victoire qui triomphe du monde: notre foi.” 1 Jean 5:4.
Celui qui ouvre les Ecritures et se nourrit de la manne céleste devient participant de la nature divine. Sa vie n’existe plus qu’en Christ. Il entend la voix de Dieu qui, du ciel, s’adresse aux hommes: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.” Matthieu 3:17. Cette voix lui donne la certitude d’être agréé par le Bien-Aimé. Il sait que son caractère doit refléter celui en qui Dieu a mis toute son affection. Dieu a pleinement accepté que le Christ devienne notre substitut et notre refuge. Alors, que tous ceux qui prononcent son nom abandonnent toute forme d’iniquité et deviennent un avec le Christ par le caractère, afin que Jésus n’ait pas honte de les appeler frères.
Celui en qui nous plaçons notre confiance est une aide pour nous en tout temps. Et tandis que nous demeurons en lui, nous croissons à son image. “Nous tous, qui le visage dévoilé, reflétons comme un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire [c’est-à-dire, de son caractère au nôtre], comme par le Seigneur, l’Esprit.” 2 Corinthiens 3:18.
“Car Dieu qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! a brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face du Christ.” 2 Corinthiens 4:6.