La parole de Dieu se répandait, le nombre des disciples se multipliait beaucoup à Jérusalem, et une grande foule de sacrificateurs obéissait à la foi. Actes 6:7.

Il se produira en ce temps-là un mouvement analogue à celui de la Pentecôte figuré par “la pluie de la première saison”, répandue lors de l’effusion du Saint-Esprit aux débuts de la proclamation de l’Evangile. Ce sera “la pluie de l’arrière-saison” qui viendra pour faire mûrir la moisson. “Cherchons à connaître l’Eternel; sa venue est aussi certaine que celle de l’aurore. Il viendra pour nous comme une ondée, comme la pluie du printemps qui arrose la terre.” Osée 6:3. “Et vous, fils de Sion, soyez dans l’allégresse et réjouissez-vous en l’Eternel, votre Dieu, car il vous a donné la pluie salutaire, il a fait descendre l’averse pour vous: pluie d’automne et pluie de printemps, au premier (mois).” Joël 2:23. “Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair.” “Alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.” Actes 2:17, 21.
La proclamation de l’Evangile ne se terminera pas avec une puissance inférieure à celle qui a marqué ses débuts. Les prophéties qui s’accomplirent par l’apparition de la pluie de la première saison doivent trouver leur contrepartie dans la pluie de l’arrière-saison, à la fin des temps. Ce seront alors les “temps de rafraîchissement” que l’apôtre Pierre attendait, quand il disait: “Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péché soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, le Christ Jésus.” Actes 3:19, 20.