Combats le bon combat de la fol, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as prononcé cette belle confession en présence d’un grand nombre de témoins. 1 Timothée 6:12.

On trouve à l’exercice accompli avec ferveur et détermination et à l’obéissance aux ordres du Capitaine du salut une joie profonde et incomparable. La paix du Christ s’installera dans le cœur de tout soldat fidèle. L’âme trouve le repos en portant le joug du Christ, en soulevant les fardeaux de Jésus. Il peut sembler paradoxal de dire que l’âme humaine ne trouve de repos que dans un service constant et zélé. C’est pourtant vrai. Le bonheur de vivre se trouve dans un service volontaire et docile aux ordres de notre Capitaine, tandis que nous employons toutes nos forces à accomplir notre tâche dans l’harmonie et la joie. Plus la mission exige de responsabilités, et plus l’âme exulte d’être aimée et approuvée de Dieu. De l’accomplissement des tâches les plus pénibles naît la liberté.
Il est certain qu’obéir ainsi en soldat est ardu. On ne fait pas forcément un travail que l’on aurait choisi. Les soldats de Jésus doivent affronter l’inconfort, les difficultés et les épreuves. Il faut constamment se battre contre ses mauvais penchants. Il ne faut pas choisir uniquement le travail qui nous semble le plus appréciable; car nous sommes soldats du Christ, nous devons obéir à sa discipline et renoncer à suivre notre bon plaisir. C’est debout comme des hommes que nous devons vaincre. Nous avons à combattre un ennemi qui cherche à nous contrôler entièrement.
Nous devons nous défaire de notre volonté propre, car c’est à Christ seul que nous devons obéir. Les soldats des armées du Christ doivent apprendre à résister aux difficultés, à renoncer au moi, à prendre leur croix et à suivre leur Capitaine. Il faut accomplir des tâches qui mettent à l’épreuve la nature humaine et sont pénibles pour la chair et le sang. Il est nécessaire, pour y arriver, de faire des efforts constants et déterminés. En combattant le bon combat de la foi, en obtenant de précieuses victoires, nous nous emparons de la vie éternelle