En ce temps-là se lèvera Michel, le grand chef, celui qui tient bon en faveur des fils de ton peuple. Et ce sera un temps d’affliction, tel qu’il n’y en a pas eu depuis que les nations existent jusqu’à ce temps-ci. En ce temps-là, ton peuple échappera, quiconque sera trouvé inscrit dans le livre. Daniel 12:1.

andis que les membres du corps du Christ verront s’approcher le dernier grand conflit, “le temps de détresse de Jacob”, ils ne cesseront de grandir en Christ, car ils recevront son Esprit avec abondance. Le troisième message résonnera en un cri immense, une grande puissance et une grande gloire accompagneront l’œuvre finale et le peuple fidèle de Dieu en recevra les bénédictions. La pluie de l’arrière-saison lui apportera réveil et puissance pour l’aider à traverser le temps de détresse. Les visages des fidèles rayonneront de la même glorieuse lumière que celle qui accompagnera le troisième ange.
J’ai vu que Dieu protégerait magnifiquement son peuple pendant le temps de détresse. Comme Jésus lorsqu’il offrit à Dieu son agonie dans le jardin, les fidèles adresseront nuit et jour à Dieu des cris de ferveur et d’agonie pour être délivrés. Un décret sera édicté selon lequel ils devront respecter le premier jour de la semaine au lieu du sabbat du quatrième commandement, ou périr. Mais ils ne céderont pas; ils ne piétineront pas le sabbat du Seigneur pour honorer une institution papale. Les armées de Satan et les hommes méchants les entoureront et exulteront, persuadés qu’ils n’échapperont pas. Mais au beau milieu de leurs réjouissances et de leur triomphe, le tonnerre se mettra à gronder avec force. Les cieux s’obscurciront, seulement troublés par la gloire aveuglante de Dieu au moment où celui-ci parlera du haut de sa sainte demeure.
Les fondations de la terre trembleront. Les immeubles vacilleront et s’écraseront dans un grand vacarme. Les océans bouillonneront comme un chaudron et la terre entière sera secouée. La captivité des justes aura atteint son terme et, en doux et solennel murmure, ceux-ci diront: “Voici la délivrance. C’est la voix de Dieu.” Et c’est avec une crainte respectueuse qu’ils écouteront les paroles divines.