Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour redresser, pour éduquer dans la justice. 2 Timothée 3:16.

La Bible attribue son existence à Dieu et, pourtant, elle a été écrite par des hommes. Le style de ses différents livres trahit la personnalité de divers écrivains. Toutes les vérités qui y sont révélées, quoique inspirées de Dieu (2 Timothée 3:16), sont exprimées en paroles humaines. Par le Saint-Esprit, l’Etre infini a illuminé l’intelligence et le cœur de ses serviteurs. Il leur a donné des songes, des visions, des symboles et des images, mais en leur laissant le soin d’exprimer la vérité dans leur propre langage.
Les dix commandements ont été prononcés de la voix même de Dieu, et écrits de sa propre main. La rédaction en est divine et non humaine. Mais la sainte Ecriture, où la vérité s’exprime dans le langage des hommes, est un mélange de la divinité et de l’humanité. La même union s’est retrouvée dans la nature du Christ qui fut à la fois Fils de Dieu et Fils de l’homme. On peut donc dire de l’Ecriture comme du Christ qu’elle “est la Parole faite chair” et qu’elle a “habité parmi nous”. Jean 1:14.
Ecrits au cours des siècles par des hommes très divers au point de vue de leur condition sociale, de leurs occupations, de leur culture et de leur développement spirituel, les livres de la Bible offrent de grands contrastes à la fois dans le style et dans la variété des sujets. Les auteurs sacrés n’ont pas tous la même terminologie, et il arrive souvent qu’une même vérité est révélée d’une façon plus frappante par l’un que par l’autre. En outre, comme certains d’entre eux envisagent le même fait ou la même doctrine sous des angles différents, des lecteurs superficiels ou prévenus peuvent en conclure qu’ils se contredisent, alors que, pour les esprits réfléchis et respectueux, ils ne font que se compléter.