Que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints. Ephésiens 1:17, 18.

Pour l’intelligence renouvelée par le Saint-Esprit, la beauté divine et la lumière céleste resplendissent du texte sacré. Ce qui apparaît comme un désert aride à l’esprit terrestre, devient une contrée aux sources vivifiantes pour l’être spiritualisé.
Seul le Saint-Esprit peut nous faire sentir l’importance des choses faciles à comprendre, ou nous empêcher de tordre des vérités difficiles à concevoir. Les bons anges ont pour devoir de préparer nos cœurs à comprendre l’Écriture de façon que nous soyons charmés de sa beauté, avertis par ses enseignements et fortifiés par ses promesses. Il faut s’approprier cette prière du Psalmiste: “Ouvre mes yeux, pour que je contemple les merveilles de ta loi.”
L’Esprit de Dieu, saint, propre à enseigner, est présent dans sa Parole, de chaque page de laquelle émane une nouvelle et précieuse lumière. En elle est révélée la vérité; les mots et les phrases qui l’expriment deviennent clairs, s’appliquent aux circonstances, et sont la voix de Dieu parlant aux lecteurs.
Nous avons besoin d’accepter le Saint-Esprit pour instructeur. Cet Esprit aime s’adresser aux enfants et leur faire découvrir les trésors et les beautés de sa Parole. Les promesses faites par notre grand Maître captiveront les sens et animeront l’âme de l’enfant d’une puissance spirituelle d’origine divine.
Devenu réceptif, l’esprit de l’enfant se familiarisera alors avec les vérités divines qui constitueront une barrière contre les tentations de l’ennemi. […] Les étincelles de l’amour divin se répandront sur le cœur des enfants comme une inspiration céleste.