Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté? Matthieu 14:31.

La vie n’est pas seulement faite de paysages riants et de frais ruisseaux limpides. Les épreuves et les déceptions nous surprennent douloureusement et les privations surviennent; nous sommes alors placés dans des situations critiques. Repris dans notre conscience, nous pensons que nous devons nous être éloignés de Dieu et que nous n’aurions pas subi d’aussi rudes épreuves si nous avions marché avec lui. Le doute et le découragement emplissent notre cœur et nous disons: le Seigneur nous a abandonnés et il nous a maltraités. Pourquoi permet-il que nous souffrions ainsi? Il ne doit pas nous aimer, car s’il nous chérissait, il chasserait les difficultés de notre route. […]
Dieu ne nous place pas toujours dans des conditions agréables. S’il agissait différemment nous oublierions, dans notre propre suffisance, qu’il est notre aide. Il désire ardemment se manifester à nous et nous révéler les richesses immenses qu’il peut mettre à notre disposition. S’il permet que les épreuves et les déceptions nous assaillent, c’est pour nous prouver notre impuissance et pour nous apprendre à demander son aide. L’Éternel peut faire jaillir des ruisseaux rafraîchissants du roc aride.
Nous ne saurons jamais — avant de nous trouver face à face avec Jésus, de voir comme nous sommes vus et de connaître comme nous sommes connus — quels fardeaux il a portés pour nous et aurait eu la joie de porter si, avec la foi d’un petit enfant, nous les lui avions abandonnés. […]
L’amour de Dieu se révèle dans tous ses agissements envers son peuple; nous devons discerner avec une vue claire et lucide, dans l’adversité comme dans la maladie, dans le contre-temps comme dans l’épreuve, la lumière de la gloire divine qui resplendit sur la face du Christ et nous confier alors à la main secourable de Dieu. Mais nous offensons trop souvent le Seigneur par notre incrédulité. […]
Dieu aime ses enfants et il désire ardemment les voir surmonter le découragement dont Satan les accable.
Ne vous laissez pas aller à l’incrédulité. Ne grossissez pas vos difficultés. Souvenez-vous de l’amour et de la puissance que Dieu vous a témoignés dans le passé.