Mon fils, donne-moi ton cœur, et que tes yeux se plaisent dans mes voies. Proverbes 23:26.

L’Éternel dit à chacun de vous: “Mon fils, donne-moi ton cœur.” Il voit nos difficultés. Il sait que notre âme est atteinte par le péché et il désire dire à chacun de nous: “Tes péchés te sont pardonnés.” Le grand Médecin possède un remède pour chaque malade. Il comprend votre cas et il sait comment vous guérir de vos erreurs, quelles qu’elles soient. Ne voulez-vous pas vous confier à lui?
La bénédiction de l’Éternel reposera sur tous ceux qui se consacreront entièrement à lui. Si nous cherchons le Seigneur de tout notre cœur, nous le trouverons. Dieu se soucie de notre âme, et il désire ardemment que nous agissions d’une manière parfaite en vue de l’éternité. Il a déversé tous les trésors sur la terre en donnant son Fils unique, et nous n’avons nulle raison de douter de son amour. Regardez au Calvaire. […] Dieu demande que vous lui donniez votre cœur. Livrez-lui vos facultés, vos talents, vos affections afin qu’il produise le vouloir et le faire selon son bon plaisir et qu’il vous rende aptes à la vie éternelle.
Quand Jésus-Christ demeure dans un cœur, celui-ci est tellement rempli de l’amour et de la joie de la communion du Seigneur qu’il s’attache à lui de toutes ses forces. Dans la contemplation du Sauveur, le moi est oublié. Son amour devient le grand mobile de toutes les actions. Ceux qui ont compris l’amour de Dieu ne se demandent pas quel est le service minimum qu’ils peuvent lui rendre sans être rejetés. Ils ne visent pas au plus bas degré de la vie chrétienne, mais ils s’efforcent de se conformer parfaitement à la volonté de leur Rédempteur. Ils abandonnent tout, et ils manifestent dans la recherche des choses éternelles un intérêt et une ardeur proportionnés à la valeur de l’objet de leurs recherches.
Dieu réclame des esprits soumis et désireux d’être instruits. Ce qui donne à la prière son caractère sublime, c’est le fait qu’elle émane d’un cœur obéissant et aimant.