Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. 2 Corinthiens 3:18.

C’est par l’Esprit que le cœur est purifié. Par l’Esprit, le croyant devient participant de la nature divine. Le Christ a donné son Esprit comme une puissance divine pour lutter contre toute tendance au mal, héréditaire ou acquise, et pour marquer son Église de son propre caractère. […]
Quand l’Esprit de Dieu s’empare du cœur, il transforme la vie. Les pensées coupables sont repoussées, les mauvaises actions délaissées; l’amour, l’humilité et la paix remplacent la colère, la jalousie et la querelle. La joie succède à la tristesse et le visage reflète le bonheur divin. Nul ne voit la main qui enlève le fardeau des péchés, nul n’aperçoit la lumière qui se déverse des parvis célestes. Cette bénédiction s’opère quand, par la foi, l’âme s’abandonne à Dieu. Alors ce pouvoir, que nul œil humain ne peut discerner, crée un être nouveau à l’image de Dieu.
Le Saint-Esprit est le souffle de la vie spirituelle dans l’âme. Recevoir le Saint-Esprit, c’est recevoir la vie du Christ, car il imprègne celui qui le reçoit des attributs du Christ. […]
La religion qui vient de Dieu est la seule religion qui mène à Dieu. Pour servir le Maître d’une manière satisfaisante, il faut être né de l’Esprit divin. Cet Esprit purifie le cœur et renouvelle l’intelligence, en nous donnant de nouvelles facultés pour connaître et aimer Dieu. Il désire engendrer en nous une obéissance volontaire aux exigences divines. Tel est le culte véritable. C’est le résultat de l’œuvre du Saint-Esprit. Toute prière sincère est dictée par l’Esprit et cette prière-là est agréée de l’Éternel. Partout où une âme s’efforce d’atteindre Dieu, l’Esprit de Dieu est à l’œuvre dans cette âme et le Seigneur se révélera alors à elle. Car il est en quête de tels adorateurs, et il est prêt à les accueillir pour en faire ses fils et ses filles.