Mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. Philippiens 4:19.

Il est difficile d’exercer une foi vivante lorsqu’on est dans la tristesse et dans le découragement. Et cependant c’est justement à ce moment-là que nous devrions exercer notre foi. Mais, disent certains, nous ne nous sentons pas en état de prier avec foi dans ces heures pénibles. Bien sûr, mais voulez-vous alors permettre à Satan de triompher, simplement parce que vous ne vous sentez pas en état de lui résister? C’est en effet lorsqu’il voit que vous avez le plus grand besoin du secours divin qu’il fait des efforts désespérés pour vous séparer de Dieu.
S’il peut vous éloigner de la source de toute force, il sait qu’alors vous marcherez dans les ténèbres et dans le mal. Il n’existe pas de plus grand péché que celui de l’incrédulité. Et lorsqu’il y a de l’incrédulité dans le cœur, elle risque de se manifester par des paroles. Vous devez tenir votre langue en bride, de crainte qu’en prononçant des paroles d’incrédulité vous n’exerciez non seulement une influence néfaste sur les autres, mais que vous ne vous placiez vous-mêmes sur le terrain de l’ennemi.
Si nous croyons en Dieu nous sommes armés de la justice du Christ, nous nous emparons de sa force. […] Nous devons nous entretenir avec notre Sauveur, comme si nous marchions à ses côtés. […]
Nous avons le privilège d’être munis des lettres de créance de notre foi: l’amour, la joie et la paix. Ainsi armés, nous sommes capables de présenter les puissants arguments de la croix du Christ. Lorsque nous apprenons à marcher par la foi et non par le sentiment, nous obtenons le secours de l’Éternel au moment même où nous en avons besoin et la paix divine inonde alors nos cœurs. C’est cette vie simple d’obéissance et de confiance que vécut Énoch. Si nous apprenons cette leçon de simple confiance, nous pourrons, comme Énoch, recevoir le témoignage que nous sommes approuvés de Dieu.
Si nous nous engageons à rester fidèles à Dieu dans l’exercice de notre foi, ses promesses se réaliseront, car elles ne sont limitées que par notre foi.