Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. Jean 14:26.

Le Christ est ressuscité des morts, proclamant près du sépulcre béant: “Je suis la résurrection et la vie.” Il a envoyé son Esprit dans notre monde pour nous rappeler toute chose. Par un miracle de sa puissance, il a préservé sa Parole écrite, à travers les siècles. Ne ferons-nous pas de cette Parole notre étude constante, pour y apprendre quel est le but de Dieu à notre égard?
Les serviteurs du Christ ne devaient pas étudier, à l’avance, les discours qu’ils auraient à prononcer devant les magistrats. Leur préparation consistait à accumuler, jour après jour, comme un trésor dans leurs cœurs, les précieuses vérités de la Parole de Dieu, et à affermir leur foi par la prière. Au moment critique, le Saint-Esprit rappellerait à leur souvenir les vérités nécessaires.
Un effort incessamment renouvelé, en vue de connaître Dieu et Jésus-Christ qu’il a envoyé, rendrait l’âme forte et intelligente. La connaissance acquise par une étude assidue des Écritures reviendrait à la mémoire au moment voulu. Mais celui qui aurait négligé de se familiariser avec les paroles du Christ, et qui n’aurait jamais, dans l’épreuve, fait l’expérience de la puissance de sa grâce, ne pourrait espérer que le Saint-Esprit lui remît en mémoire les paroles de Dieu.
Jésus a fait le nécessaire pour que nous soyons forts. Afin que nous puissions jouir de la paix et de la douce certitude du pardon, il nous a donné son Saint-Esprit, dont la mission est de nous rappeler toutes les promesses du Christ. Si nous consentions à fixer constamment nos yeux sur le Sauveur et à nous fier à sa puissance, nous nous sentirions en sûreté, car la justice du Christ sera notre justice.