Il Est Écrit

Articles

Haïr nos ennemis?

Un chrétien, peut-il faire une prière de retour à ceux qui lui veulent du mal?
 
                                                                                - Jean de Bel
 
 
Cher ami,
 
Merci de votre fidélité à l’écoute de notre émission, sur ICI Télévision. C’est une grande joie pour nous de savoir que l’émission Il Est Écrit contribue à vous encourager et à vous faire du bien.

En réponse à votre question, je vous dirai que le chrétien est effectivement appelé par Dieu à faire «une prière de retour» pour ceux qui lui veulent du mal. Mais peut-être pas la prière de retour à laquelle vous pensez !

Voici ce que dit Jésus à ses disciples, dans son célèbre Sermon sur la montagne :

 
Vous avez appris qu'il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. 

 

Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. 

 

Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n'agissent-ils pas de même?
Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d'extraordinaire? Les païens aussi n'agissent-ils pas de même? 

 

Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.
 

-          Matthieu 5.43-48

 
Autrement dit, Jésus nous invite à laisser le Saint-Esprit mettre en nous, non pas un esprit de vengeance, mais un esprit de pardon et debienveillance, même envers nos ennemis.
 
Ça ne veut pas dire qu’on est d’accord avec nos ennemis, ni qu’on approuve ce qu’ils font. Ça ne veut pas dire non plus que l’on ne doit pas chercher, dans la mesure du possible, à se protéger des attaques malveillantes. Il peut être tout à fait légitime et même nécessaire de prendre dela distance par rapport à ceux qui nous veulent du mal. On peut être dans une situation où il faut prendre des mesures pour faire cesser les actes malveillants.

Mais Dieu nous demande de toujours continuer à prier en faveur de ces personnes, car Dieu lui-même les aime et désire qu’ils changent deconduite et qu’ils aient la vie éternelle.
 
Je suis vivant! dit le Seigneur, l'Éternel, ce que je désire, ce n'est pas que le méchant meure, c'est qu'il change de conduite et qu'il vive.
 

-          Ézéchiel 33.11


En faisant ce choix, en agissant de cette manière, nous rejetons la haine, nous rompons le cycle du mal et nous permettons à l’amour de Dieu dedemeurer dans notre cœur. Jésus lui-même priait pour ceux qui étaient en train de le mettre à mort (Luc 23.34) ! 

 

Sans la haine, sans la vengeance, notre esprit peut être libre et en paix. Et c’est aussi la seule possibilité pour nos ennemis de découvrir l’amour deDieu, si leur cœur est ouvert.
 
S’ils persistent dans le mal, ils devront probablement en subir des conséquences, déjà sur cette terre, même parfois à travers la justice des hommes. Et même si ce n’était pas le cas, ils devront en porter les conséquences au jour du jugement divin. Car Dieu est amour, mais il est aussi justice... Si quelqu’un fait du mal, choisit le mal, persiste dans le mal, il sera jugé par le Seigneur et en portera la peine. Mais laissons à notre Dieu juste et sage le soin de se charger de ce châtiment. Ce n’est pas à nous (pécheurs imparfaits) de prendre sa place !
 
Que Dieu vous soutienne et mette en vous sa paix et son amour !

Bien amicalement,
 
 
Rémy Ballais
Vous êtes ici : Accueil